mardi 27 septembre 2022

Les anciens de la Grande Usine

ANCIENS DE LA GRANDE USINE

Association culturelle

r 11 Novembre, 42510 Balbigny - 04 77 27 25 25

HISTORIQUE DE LA GRANDE USINE

 
Voici  l'histoire de la Grande Usine :

1920 : Démarrage de la construction de tenders de locomotives et de voiture de voyageurs.
1934 : Fermeture du site.
1936 : Rachat par M. TASTEVIN Père et reprise du travail axé sur la démolition de wagons et locomotives.
1946 : Après la fermeture pendant toute la guerre, reprise de la démolition les dernières locomotives ont été déconstruitent en 1964.
1960 : Début de la construction de wagons de marchandises (tombereaux) par la Compagnie Française de Produits Métallurgiques (200 pers.) puis des châssis, puis châssis avec berces pour citernes à partir de 1961.
Développement de l'activité et de l'emploi.
L'entreprise est dirigée par Jean TASTEVIN.
Les wagons à deux essieux laissent la place aux wagons bogies permettant un volume plus important, la charge étant répartie sur quatre essieux.
Diversification des productions, wagons citernes, wagons céréaliers, wagons chimiques citernes et trémies, wagons à minerai, wagons pulvérulents à déchargement pneumatique, wagons débach'vit, conteneurs secs, conteneurs citernes, wagons transport de conteneurs de déchets nucléaires.
Près de 20000 wagons ont été construits sur le site de BALBIGNY jusqu'au 30 avril 1988.
1969 : CFPM devient CFMF (Compagnie Française de Matériels Ferroviaires) 300 salariés. 4 citernes jours sortent des ateliers de Balbigny.
Les effectifs ont atteint 500 salariés dans les années 70.
1971 : Démarrage de la construction de la "MONICA" voiture de très grand luxe équipée d'un moteur V8 3 litres de 240 CV roulant à 240km/h proposée à plus de 160000 Frs au Salon de Paris.
1975 : Arrêt de la fabrication de la "Monica" implantation d'une chaîne de citernes gaz avec un four à recuire.
1978 : Vente du site à Simotra (Filiale française de CAIB Belgique) qui garde l'appellation CFMF (400 salariés).
1983 : Reprise de CFMF par Fauvet Girel et les plans de restructuration se succèdent, les effectifs sont en chute libre malgré une mobilisation et une résistance importante des personnels.
1985 : Rachat de Fauvet Girel par Arbel Fauvet Rail, l'usine de Balbigny devient la Compagnie Forézienne de Matériels Ferroviaires et un sous-traitant de Arbel Fauvet Rail. Conséquence très importante sur le volume des emplois (220 licenciements).
1987 : Dépôt de bilan de CFMF, les 3/4 du personnel sont licenciés non sans avoir mené des luttes exemplaires pour sauver le site.
Fin de la construction ferroviaire. Seuls 47 salariés sur les 200 restent sur le site. L'usine était implantée sur environ 15 ha dont près de la moitié était couverte d'où le nom de : "La Grande Usine".
Aujourd'hui beaucoup de wagons de marchandises sont fabriqués en Roumanie.
MAI 1988 : Reprise du site par "Carrosserie Trouillet", constructeur de matériels routiers et fabrication de panneaux composites de carrosserie. Malgré des aides importantes des pouvoirs publics pour la reprise de CFMF par Trouillet, seulement 50 salariés seront repris.
1995 : Dépôt de bilan, cession de l'activité panneaux composites à Polyfont, de nombreux emplois sont supprimés.
2002 : Dépôt de bilan et cession à M. LUCAS propriétaire de CODER à Marseille.
2005 : Dépôt de bilan et cession à SAMRO, deuxième constructeur national de véhicules industriels.
2010 : Dépôt de bilan et mise en redressement judiciaire, licenciement d'une partie du personnel.
2012 : Mise en liquidation judiciaire.
2013 : Fermeture définitive du site et licenciement des 77 salariés restants. Grâce à la mobilisation des salariés des actions sont en cours pour la réindustrialisation du site.
JUIN 2013 : Les anciens salariés aujourd'hui à la retraite décident de créer une association loi 1901 :
 
LES ANCIENS DE LA GRANDE USINE
 
pour perpétrer la mémoire de ce passé industriel sur la commune
 pour maintenir un lien fraternel entre les salariés
organiser des loisirs à but sociaux et culturels
(séjour à l'étranger d'une semaine chaque année, voyage d'une journée sur un site touristique, journée familiale détente, concours de belote, friandises de fin d'année et tirage des rois, adhésion à Travail et Culture Roanne).

Imprimer E-mail